• Me rappeler à quel point je t'aimais

    Aujourd'hui et pour ce texte, je vous demanderai de l'indulgence. Les critiques doivent être fondées, et polies, s'il vous plaît. Parce que ce texte est l'ombre de mes douloureuses pensées.

    A travers le ciel étoilé, à travers les rues éclairées, c'est toi que je cherche.

    Toi qui m'a tant de fois porté dans tes bras, serré contre toi, embrassé avec douceur.

    Toi qui a essuyé mes pleurs, guéri mon cœur, appris le bonheur.

    Toi, où ne serais-ce que ta silhouette.

    A travers le chant des grillons, à travers ma lente respiration, c'est ta voix que je souhaite entendre.

    Ta voix qui a su me bercer, me soulager, et qui m'a tant de fois aidé.

    Ta voix si douce et si chaleureuse, si apaisante, si aimante.

    A travers toute ces choses qui font aujourd'hui le monde, c'est chaque part de toi que j'espère retrouver.

    Parce que le vide que tu as laissé dans mon cœur ne veut pas se reboucher.

    Parce que l'absence de ta présence est trop dure à combler.

    Par delà les collines aujourd'hui, je cherche une épaule pour pleurer.

    Pour te permettre de reposer en paix, et crier à ce monde l'injustice d'une vie.

    Pour aider mes cicatrices à se refermer, et pouvoir sourire à chaque souvenir de notre passé.

    Mais cette douleur est là aussi pour me rappeler à quel point je t'aimais...

    Sasha.


  • Commentaires

    1
    Samedi 20 Mai à 22:34
    Oh... C'est magnifique Sasha, et j'espère ne pas être maladroite dans ce que je dis, mais je trouve ça malheureux un peu. De toutes manières c'est ce qu'on attend de ce texte non..?
    Je suis là si tu veux parler hein ..
      • Samedi 20 Mai à 22:38

        Merci beaucoup, ton soutien est important pour moi. Oui, c'est l'effet recherché... Parce qu'une mort n'est jamais joyeuse.

        Merci, j'avais juste besoin que ça sorte. Juste besoin de me réfugier dans l'écriture encore une fois, pour me sentir un peu mieux. Je tiens un journal dans lequel j'écris à cette personne, comme si elle était encore là, et ça me fait du bien au fond. Un peu.

    2
    Samedi 20 Mai à 22:40
    Tu peux en parler quand tu veux je suis là. Je suis désolée Sashounette d'amour..
      • Dimanche 21 Mai à 09:40

        Tu n'as pas à être désolé voyons :) et merci beaucoup

    3
    Dimanche 21 Mai à 09:30

    Tes mots ont toujours autant d'élégances, même à travers la douleur... À travers chacune de tes phrases, j'ai entendu la complainte de ton cœur, la peine de ton esprit et c'était magnifique. C'est magnifique. Autant que peut l'être un texte comme celui-ci. La justesse de tes mots était saisissante et il y avait une certaine harmonie quelque part grâce aux rimes.

    Sasha...  C'était merveilleux... Triste, bouleversant, touchant, débordant d'émotions mais merveilleux... Que dire de plus ?

    Te dire que je te comprends, que je connais cette douleur, serrait un affront, parce que je ne suis pas passé par cette épreuve. Et le "toutes mes condoléances" paraît bien plus déplacé encore que dans n'importe quelle autre situation. De toutes façons, tu sais ce que je pense de cette phrase toute faite...Te dire qu'il faut passer à autre chose, que cette personne à qui tu t'adresse t'entendras serait injuste et idiot de ma part... Parce que je n'en sais rien.

    Je ne peux que te dire que je suis là pour toi, et que je le serais pour encore un sacré moment. Mais ça, j'espère que tu le sais déjà. Je ne peux que te dire que peu importe là où cette personne se trouve maintenant, j'espère qu'elle aura ton message. Parce que c'était magnifiquement touchant.

    EDIT: La musique était parfaite, elle accompagnait tes mots à merveilles.

      • Dimanche 21 Mai à 09:45

        Ma petite Naeri...

        Je ne sais pas trop quoi te dire,juste merci pour tes mots, ta présence, ton soutien. Merci pour ta douceur, aussi.

        Oui, je le sais que tu es la pour moi. Depuis un petit moment déjà. Et j'espère que tu sais également qu'il en va de même pour moi : je suis là. Toujours.

        Ton commentaire me soulage un peu, d'un côté. Et me rassure. Parce que j'ai vraiment envie de faire passer le message à cette personne, pour qu'elle sache qu'on ne l'oubliera jamais.

        Que dire de plus ? Tu m'as touché. Merci pour tout.

        La musique... j'ai regardé Hunger Games hier soir, et cette musique est tirée du générique de ce dernier. Atlas de Coldplay. Sa sonorité m'a tout de suite transpercé.

    4
    Mardi 23 Mai à 17:12

    C'est vraiment un super beau texte ! Les mots sont très beaux, précis, et arrivent très justement à nous toucher le cœur...

    Et c'est ce que j'aime dans l'écriture, le dessin, ou tout autre forme d'art, c'est que notre souffrance qu'on retient, on peut le faire sortir d'une très belle façon x)

      • Mardi 23 Mai à 19:32

        Merci pour ton commentaire, il me touche également.

        C'est vrai que ça touche beaucoup, toute ces sortes d'expression, ces formes de communication. C'est en quelque sorte une façon de laisser une trace de nous. De nos sentiments...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :