• Défis n°5Décembre et son souffle glacial sont arrivés depuis neuf jours déjà. Et les vacancess'approchent à grand pas avec leurs fêtes chaleureuses.

    Quand j'étais petite, je lisais toujours La petite fille aux allumettes de Hans Christian Andersen à cette période de l'année. C'était une façon pour moi de ne pas oublier ma chance, et de penser à tout ceux qui n'ont pas de toits pour s'abriter.

    J'ai toujours trouvé cette histoire merveilleusement magique, même si elle était vraiment triste d'un autre côté.

    Alors pour ce Défis n°5, je voudrais de la magie dans vos texte.

    Une magie qui transparaîtrait dans ces fêtes de fin d'années.

    Je laisse libre court à votre imagination à partir de là !

    Vous avez jusqu'au samedi 6 janvier 2018 pour me transporter !

    En attendant, je vous envoie des bisous givrés !

    Et je vous souhaite déjà de bonnes fêtes de fin d'année (une pensée particulière à tous ceux qui n'ont pas encore acheté les cadeaux de noël destinés à leurs proches : j'ai déjà terminé les miens !)

    Défis n°5

    Sasha.

     

     


    23 commentaires
  •  

     

     

    Je me souviens des bruits de la mer,

    De ces gens qui riaient, de ces gens qui riaient,

    Mais ce souvenir a aujourd'hui un goût amer,

    Quelque chose qui me donne envie de pleurer.

    J'étais petite, naïve, et innocente,

    Et toi tu m'accompagnais dans mes rêveries.

    Aujourd'hui, j'aimerais avoir une allure descente,

    Et un courage infini,

    Pour retourner sur cette plage,

    Faire revenir le passé,

    Et retrouver une trace de ton passage.

    Je me souviens du sable brûlant,

    Où l'on courrait pour éviter cette douloureuse chaleur,

    Je me souviens de ton sourire apaisant,

    Et j'ai l'impression que ça me serre le cœur.

    A mes côtés tu te trempais les pieds,

    Et quand j'avais envie de faire pipi,

    Tu me disais que je pouvais faire dans cette eau salé,

    Et ça nous faisait rire autant que notre famille.

    Je n'ai pas non plus oublié ce restaurant,

    Où après la baignade on mangeait quelques frites,

    Avant d'aller voguer sur les flots avec le vent,

    Sur ce gros bateau où l'on inventait des tas d'histoires.

    Tu vois, je n'ai rien oublié de tout ça.

    Et j'aimerais qu'aujourd'hui, tu sois encore là.

    Sasha.


    7 commentaires
  • Voici enfin le texte écrit pour le défi de Naeri.

    Je tiens à préciser que c'est un texte assez difficile, au sujet douloureux, et je remercies fortement Naeri pour sa patience, et son thème "Tout termine toujours comme ça..." vraiment évocateur pour moi !

    Sur ces quelques mots, je vous laisse à la lecture.

                                                                          

     

    Tout termine toujours comme ça.

    Le savoir ne m'a jamais vraiment fait peur. Du moins, pas avant le diagnostic.

    Au fond, le plus dur, c'est de l'accepter.

    Et alors que j'entends les pas de courses raisonner dans le couloir, j'ai comme une envie de pleurer.

    Parce que ce bruit ne signifie qu'une seule chose, en soins palliatifs : la mort a frappé. Encore.

    Ça a beau être constant, c'est toujours difficile de se dire qu'une personne a perdu la vie.

    Comme par exemple, la merveilleuse grand-mère qui n'a pas eu la chance de dire au revoir à sa famille, mais qui a eu celle de ne pas connaître le nom du service de soins dans lequel elle se trouvait. Cette merveilleuse grand-mère que l'on aurait pu soigner facilement, si seulement sa maladie avait été signalée quelques mois auparavant, et pas au dernier moment.

    Comme ce papa, qui ne s'est jamais réveillé du coma dans lequel il était plongé, suite à un banal accident de la route, alors qu'il n'était même pas fautif. Ce papa qui n'a pas pu choisir de rester auprès de sa femme et de ses filles.

    Où ce petit garçon de trois ans, qui n'a pas eu le temps d'apprendre le principe de la vie. Et qui était trop faible pour lutter un peu plus contre la mucoviscidose.

    Vous l'aurez compris, on entre jamais au service de soins palliatifs pour en ressortir. Lorsque l'on y arrive, c'est tout simplement qu'il n'y a plus d'espoir, que la médecine est impuissante contre la maladie.

    Ici, on se contente juste de se reposer, puis de se laisser partir.

    D'un côté, je suis contente de ne plus avoir à supporter les traitements lourds, les interventions chirurgicales, et les rechutes. C'est trop difficile de se battre, quand on en a plus la force.

    J'aurais pu maudire mon état, ma vie, le monde entier pour ma maladie et mon destin, mais cela n'aurait fait qu'assombrir les quelques jours de vie qu'il me restait.

    Parce qu'au fond, la vie vaut le coup d'être vécue.

    Ne serais-ce que pour recevoir un peu d'amour.

    Et même si je finirais par m'éteindre, n'ayez aucune pitié pour ma jeunesse.

    J'aurais au moins eu la chance de ne pas connaître la vieillesse.

    J'ai vécu heureuse, et je m'en irai heureuse.

                                                                          

    N'hésitez pas à laisser un petit mot !

    Sasha.

     


    10 commentaires
  •  Me voici enfin avec le résultat du défi n°4 !

    Merci à tous ceux qui ont écrit pour ce concours et qui ont lu les textes qui résultent du thème !

    Je vous laisse sans plus attendre avec le classement !

     

    1. Reindeer

     

    Cohérence  :

    Tes idées sont cohérentes, rien ne m'a interpellé à ce niveau là. 4/4

     

    Originalité, respect du thème  :

    Ton texte était vraiment très original. J'ai adoré !

    Les deux critères de mon thème ont bien été respectés, et c'est vrai que je n'avais pas du tout pensé à un potentiel changement de temps pour la phrase à introduire. Et comme je n'ai pas précisé de la garder intact, je ne vois pas pourquoi je t'enlèverai des points. 4/4

     

    Ressenti à la lecture :

     

    Lire ton texte à voix haute a rendu la chose d'autant plus agréable. J'ai vraiment adoré le fait qu'il y ait des rimes, sans pour autant que ce soit un vrai poème. J'ai eu l'impression de glisser d'un mot à l'autre, chaque mot se suivait vraiment avec une justesse appréciée. J'ai juste été dans le flou à la fin de ton texte. En fait, on ne comprend pas vraiment ce qu'il se passe tout d'un coup. Tout s'enchaîne en seulement une seconde, ça va trop vite. Et tu sais comme moi que la fin d'un texte est très importante. 3/4

     

    Développement :

    Juste ce qu'il m'a fallut pour comprendre ton texte. Il aurait jute manqué un peu de développement sur les dernières phrases, pour que ce qu'il s'y passe soit compris de tous. 3/4

     

    Écriture :

    Je n'ai rien à signaler de ce côté là, je n'ai repéré aucune faute d'orthographe. Je peux me tromper, mais tu peux être fière de toi sur ce coup là ! 4/4

     

    Total  : 18/20

     

    Commentaire : Tu as intérêt à participer à plus de concours maintenant que je sais de quoi tu es capable lorsque l'on t'impose un thème. Je ne regrette pas du tout d'avoir répondu à ta demande de concours ! Tu as vraiment eu de la chance de le publier à temps, minuit c'est minuit, et tu l'as posté à la minute près.

     

    2. Najime

     

    Cohérence  :

    Tes idées sont bien cohérentes, tout est dit ! 4/4

     

    Originalité, respect du thème  :

    Ton texte est vraiment original, c'est vraiment une leçon de vie, et la période difficile dans laquelle je me trouve à même provoqué une petite montée de larmes dans mes yeux. C'est vraiment un super texte.

    Au niveau du thème imposé, rien à signaler, la phrase est bien introduite et je peux constater l'absence de pronoms personnels sujets. 4/4

     

    Ressenti à la lecture :

    C'est vraiment un texte frappant, qui nous « montre » un peu de quoi est faite la vie. Pour moi ton texte est très bien écrit, il est fluide et clair, et en plus, il fait réfléchir ses lecteurs. C'était vraiment un plaisir à lire. 4/4

     

    Développement :

    Comme tu peux t'en douter, je trouve ce texte un peu court et c'est vraiment dommage que tu ne l'aies pas développé. Mais en même temps, je ne reste pas non plus sur ma faim. Néanmoins je pense que ça aurait pu être vraiment génial d'avoir un texte aussi frappant avec plus d'idées, plus de détails, plus de réflexion. Je sais je suis exigeante, mais comment ne pas l'être avec un tel texte ? Et j'aurais aimé que la phrase imposée résulte une cause, ici on ne sait pas trop ce qu'il se passe. Qu'est ce qui fait qu'une vie s'achève alors qu'une autre commence ? Qu'est ce qu'il se passe ? 2/4

     

    Écriture :

    Deux petites fautes d'orthographe (je sais je chipote un peu il n'y en a pas beaucoup, mais c'est super important de les réduire autant que possible!). Mais à part ça, rien qui mérite d'être signalé. 3,5/4

     

    Total  : 17,5/20

     

    Commentaire : C'était vraiment un plaisir de te voir participer, et de te lire. Je suis vraiment contente d'avoir permis la construction de ce texte, et je suis fière de le compter dans ce défi ! La première place n'est pas loin, et je suis certaine que tu y figureras un jour !

     

     3. Calypto Suki

     

    Cohérence  :

    Tes idées se suivent sans incohérence majeures. Je crois vraiment que ce critère d'évaluation ne représente que des points donnés ! 4/4

     

    Originalité, respect du thème  :

    Ce texte est original et simple. Tu as su écrire à ton image et c'est vraiment plaisant.

    Le thème est bien respecté du début à la fin, tout d'abord avec la phrase imposée qui a été introduite à la fin de ton texte, et ensuite par l'absence de pronoms personnels sujets. 4/4

     

    Ressenti à la lecture :
     

    Je pense que tu étais pressée par le temps et ta mauvaise connexion internet, peut-être n'as tu pas eu le temps de te relire avec attention ? Étant une grande liseuse à voix haute, je me suis rendue compte que certaines phrases étaient trop longues, notamment la première, et que la ponctuation n'était pas toujours à sa place. Mais moi aussi, j'ai cette tendance à ajouter des virgules un peu partout dans un texte, avant de me rendre compte de leur présence massive. D'autres phrases paraissaient presque incomplètes, mais je sais bien que c'est à cause de cette interdiction aux pronoms personnels (Qui est le vilain auteur de cette interdiction, d'ailleurs?) 2/4

     

    Développement :

    Tes phrases sont bien développées, beaucoup de détails se trouvent dans ton texte et pourtant, j'ai l'impression qu'il y a un certain vide. Il manque quelque chose. Cette petite étincelle de magie que tu as l'habitude de mettre dans tes textes, ou peut-être la chaleur d'un amour quel qu'il soit que tu sais si bien décrire ? Je sais que je suis un peu chiante à ce niveau là, mais je te connais à travers tes écris, et du coup j'en attends peut-être un peu trop ! 2/4

     

    Écriture :

    Quelques petites fautes d'orthographe et de conjugaison se sont glissées dans ton texte, mais rien qui m'ait réellement sauté aux yeux. 3/4

     

    Total  : 15/20

     

    Commentaire : J'ai vraiment beaucoup aimé te lire, tu réussis toujours à écrire quelque chose d'agréable et de chaleureux, même si je trouve qu'il manque quelque chose ça ne veut pas dire que je n'ai pas aimé. J'ai vraiment hâte de voir ton prochain texte !

     

    3. Nienor.

     

    Cohérence  :

    Toutes tes idées se suivent avec cohérence, en tout cas, je n'ai pas l'impression qu'il y a un quelconque défaut à ce niveau là. 4/4

     

    Originalité, respect du thème  :

    C'était vraiment très original, c'est incroyable la diversité des idées que l'on reçoit à partir d'un thème : je n'aurais pas du tout misé sur ça, personnellement. Alors tu m'as surprise, j'ai vraiment beaucoup aimé.

    Ton texte a respecté la première partie imposée de mon thème, avec la phrase « Tandis qu'une nouvelle vie débutait, une autre s'achevait. » Néanmoins la seconde partie des consignes t'a apparemment échappé ! Les pronoms personnels sujets étaient à bannir pour cette fois, dommage. Heureusement que seuls deux d'entre eux apparaissent dans ton texte. 2/4

     

    Ressenti à la lecture :

    J'ai ressenti quelques difficultés lors de la lecture, je ne sais pas si tu as eu le temps de te relire avec attention, mais quelques mots n'auraient pas dû se trouver dans certaines phrases et freinaient la fluidité de la lecture. Ce n'est pas bien grave, mais ces petits défauts m'ont un peu déconcentré sur le coup, et il est important que le lecteur reste plongé dans ton texte jusqu'à la fin. 3/4

     

    Développement :

    J'aurais pensé que, sur la fin, tu nous exposerais le point de vue de cet enfant qui survit. Mais non, pas du tout. Et c'est vraiment important que l'on ne puisse pas deviner la fin d'un texte à partir du début. J'aurais aimé un peu plus de détails sur cette guerre, sur ces deux femmes, un peu sur tout en fait. Mais je pense que c'est surtout ma soif de lecture qui me fait ça ! 3/4

     

    Écriture :

    De ce côté là, je n'ai rien noté de plus que ce que je t'ai déjà signalé dans la partie « Ressenti à la lecture ». Je n'ai pas noté d'erreur d'orthographe, en plus tu es assez forte à ce niveau là, mais je ne suis pas professeur de français alors je suis peut-être passée à côté de quelque chose. 3/4

     

    Total  : 15/20

     

    Commentaire : Je me suis vraiment plongé dans cet univers et j'ai beaucoup aimé. Il y avait cette originalité qui m'a charmé, ton imagination est vraiment débordante ! C'est un super texte, et j'espère vraiment te revoir à un concours prochain !

     

     

    Je tiens à vous féliciter pour le travail que vous avez donné pour ce défi !

    N'oubliez pas que le principal est de participer !

    Bisous !

     


    7 commentaires
  • Première semaine écoulée ! En un mot ? Confusion.

    Dans ma tête, c'est le grand bazar. Tout est allé si vite !

    J'ai l'impression de ne vivre qu'en cours ! De ne pas avoir de vie à moi à l'extérieur. Ce week-end s'écoule déjà et je n'ai même pas eu le temps de prendre un stylo pour autre chose que les études. (Ah si ! J'oubliai : ma liste de course !).

    Ma semaine se résume en quatre mots : précipitation, cours, ménage, courses.

    C'est quand même pas la joie.

    Je suis un peu déprimée de ne pas avoir pu continuer à écrire mon nouveau projet, alors même que des idées ne cessent de se balader dans ma tête. Je n'ai même pas eu le temps de me consacrer à mes blogs depuis que je suis dans cette grande ville inconnue. Et je ne suis même pas sûre de pouvoir prendre le rythme.

    Mon emploi du temps se résume aux cours, et aux six stages que je dois réaliser. Tout cela sans dépasser une franchise de cinq absence.

    Il ne faut surtout pas que je craque !

    Je pense fort à vous, malgré le manque de temps !

    Bonne rentrée !

    Sasha.


    8 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires